AccueilMangasDeath NoteUn nouveau chapitre de Death Note disponible gratuitement, avec Donald Trump en invité surprise

Un nouveau chapitre de Death Note disponible gratuitement, avec Donald Trump en invité surprise

Douze ans après la publication du dernier tome, 87 planches sont mises en ligne, dévoilant le dieu de la mort Ryûk à la recherche d’un nouveau détenteur pour son redoutable carnet funèbre.

Le Death Note continue de circuler… Douze ans après la parution du dernier tome de la célèbre saga japonaise, le scénariste Tsugumi Ohba et le dessinateur Takeshi Obata dévoilent un nouvel épisode inédit. 87 pages ont été diffusées en ligne, pour le moment uniquement en anglais. Les planches sont disponibles gratuitement sur la plateforme Manga Plus by Shueisha.

Ce nouvel épisode vient s’ajouter aux douze tomes et cent huit chapitres de la série, parue à partir de 2003 dans le Weekly Shonen Jump, un magazine japonais hebdomadaire de prépublication de mangas. Le manga a ensuite été publié en France entre 2007 et 2008. Présenté comme un « one shot », c’est-à-dire une histoire complète en un seul épisode, ce chapitre se déroule une dizaine d’années après les événements du douzième tome.

Si l’intrigue est entièrement nouvelle, nous avons le plaisir de retrouver certains personnages de la saga originale. Ryûk, le dieu de la Mort, est notamment de retour, toujours obsédé par les pommes, sa nourriture préférée. Pour tromper son ennui et satisfaire sa gourmandise, il décide une fois de plus de quitter le monde des dieux de la Mort pour rejoindre celui des humains. Ryûk espère y trouver un successeur digne de Light Yagami, l’ancien détenteur du carnet de la mort, qui pourra le divertir… et surtout lui fournir ses précieuses pommes.

Un nouveau personnage fait son apparition dans cet épisode. Il s’agit de Minoru Tanaka, un étudiant très intelligent choisi par Ryûk pour devenir le propriétaire du Death Note. Cependant, il ne partage pas exactement les mêmes ambitions pour le carnet de la mort…

On note également la surprenante rencontre entre le président des États-Unis Donald Trump et le dieu de la Mort Ryûk dans le bureau ovale de la Maison Blanche. Trump démontre dans ces planches un sens logique sans précédent.

En publiant gratuitement les planches sur sa plateforme en ligne, la maison d’édition Shueisha, qui a édité les tomes du manga au Japon, réalise une astucieuse opération marketing. C’est également une façon de lutter contre le piratage en anglais et en espagnol.

En France, les planches seront publiées sous format papier par les éditions Kana, qui avaient déjà édité l’intégralité de la série dans le pays. La question du format reste à résoudre en raison des 87 pages, qui sont insuffisantes pour constituer un tome complet (un manga compte généralement environ deux cents pages). « Nous sommes en train de réfléchir à la meilleure façon de le publier, mais nous allons le faire, c’est certain », affirme-t-on chez Kana.

Le nouveau chapitre de Death Note sortira donc en version reliée, mais ne sera pas disponible gratuitement. L’épisode sera également accessible en ligne sur la plateforme de lecture numérique Izneo, en parallèle de la sortie papier. Les prix ne sont pas encore connus.

Cette série courte au succès mondial a connu deux adaptations cinématographiques et compte à ce jour 2,7 millions d’exemplaires vendus. Un treizième tome était sorti en 2009, proposant des informations supplémentaires sur l’univers et les personnages de Death Note.

Le palpitant thriller de Takeshi Obata et Tsugumi Ohba met en scène Light Yagami, un lycéen surdoué de 17 ans qui découvre un Death Note, un cahier magique permettant de tuer une personne en… quarante secondes. Pour ce faire, il lui suffit d’écrire le nom de la personne qu’il souhaite condamner à mort tout en visualisant son visage et en connaissant son nom.

À travers cette saga où le fantastique et le thriller se mêlent, les auteurs explorent des thèmes politiques et philosophiques. Jusqu’où peut-on aller pour défendre son idéal ? Quelles sont les limites de la justice ? Un titre qui pousse à l’extrême la frontière ténue entre le bien et le mal.

ARTICLES ASSOCIÉS

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Vous seriez intéressé